Incandescence Index du Forum Incandescence
Guilde de World Of Warcraft / Culte de la Rive Noire / Alliance
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mes Fictions
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Incandescence Index du Forum -> Le blabla -> Taverne de disction diverses
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eindel
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2009
Messages: 51
Localisation: Tour des Mordorés

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 23:37 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

Bonsoir à tous, amis de l'écriture ou non! Voilà, en fait je viens de retrouver une vieille fiction sur une clé USB que j'avais cru perdue depuis longtemps, et je me suis dit que ce serait intéressant de vous la faire partager. C'est plus histoire de voir comment j'écrivais il y a deux ans de ça, c'est-à-dire sans me canalyser du tout :3 Cette nouvelle devait être le fruit d'une collaboration avec un autre "auteur" (plus spécialisé dans l'envoi de MP "ouin ouin viens lire ma fic'" qu'autre chose mais bon... j'étais naïf à l'époque faut croire, ou aveugle peut-être.), mais il a estimé qu'avec ça il ne pouvait rien faire de plus. (son but réel était de prouver qu'il était meilleur que moi soit dit en passant, et il a lâchement abandonné =P)

Bon, c'est parti pour les réjouissances!






Sanglante Déchéance...




          Mes yeux exorbités fixent l’horizon avec stupeur, le soleil lentement se meurt dans son tombeau ensanglanté, érigé par ses propres rayons. Impitoyablement, je contemple son éternelle agonie et me délecte de ce spectacle majestueusement douloureux. Mon souffle semble s’affaiblir, toujours plus tendre vers un point d’inertie parfaite alors qu’une dernière tranche vermeille se fait happer par de lointaines collines. L’astre du jour, porteur d’espoir, crève encore la surface de sa mort indolente. Qu’éprouvais-je à l’instant, mélancolie ou joie ? Sur mes lèvres se dessine la courbe désabusée d’un sourire. Lui qui paraissait si fort, inébranlable, oscille sur les frêles gonds d’un mirifique souvenir. Ses pâles caresses effleurent encore ma douce peau de jeune fille, font briller une larme qui lentement s’évanouit au sol en un imperceptible bruissement, éphémère révérence. Il n’est déjà plus qu’un point rouge, gracieuse incision dans un firmament mutilé, arborant ses déclinaisons douloureuses. Les traînées scintillent sur mon visage en tremblant, une ultime fois, pour saluer son trépas. Et moi, avec lui de chuter… Oui, je connais l’obscurité…
      Je regarde encore par la fenêtre, comme si la crainte qu’il renaisse me saisissait. Ne naissait-elle pas chaque matin, cette faible lueur qu’autrefois elle admirait ? Un sourire à cette pensée. Comme tout cela paraît loin désormais… Mes réminiscences résonnent à mes oreilles comme un faible écho provenant d’un autre monde, promesse passée d’espérance, maintenant futiles. Des croyances aussi légères vacillent à chaque instant, comme ce soleil qui disparaît chaque nuit, et qui se voile dès que des nuages passent. Quelle faiblesse, que de tromperies… Comment peut-on seulement baser son existence sur pareille inconstance ? La foi qui était mienne, vigoureuse frondaison me séparant –croyais-je- de tous les périls de ce monde, raison qui me faisait lever chaque matin avec l’intime conviction qu’une vie meilleure m’attendait… N’est que pâle feuillage ! Tout juste berce-t-il la vie des naïfs encore illusionnés par ce maigre reflet de puissance, mirage s’estompant dès que le vent s’emporte ? La chute en est d’autant plus douloureuse que vous y croyiez fort… Faibles êtres… Regardez donc la nuit se lever, la lune qui se nourrit avec délice de la mort de son jumeau, voyez son sourire ironique !
      Le monde est cruel, je l’ai appris à mes dépends… Au plus haut point de mon espoir, les rafales ont reflué, se dirigeant brutalement, juste par envie, vers un océan infini de douleur. Ces caprices régissent ce monde empli d’amertume, cette noire tempête que l’on nomme Terre. La nature, que je voyais si belle, si douce, comme un sanctuaire béni de sérénité, moi qui dansais au rythme d’une folle passion au milieu de ce sublime tableau, presque divin à mes yeux crédules… Le masque est tombé ! Oh, je sens encore vos câlineries enchanteresses, le vent me porte encore ces parfums cyniques, ces susurrants serments… Dans cet écran de fumée s’évaporent les restes refroidis d’une vie révolue, uniquement composée de rêveries félonnes. Oui, il m’arrive encore de sourire au souvenir de ce que je ressentais au travers de mes sens puérils de jeune fille innocente, ne connaissant encore rien au monde. Comme tout y était beau… Tout se parait alors de magnifiques couleurs chaudes et vibrantes, telle l’émotion m’étreignant quand je contemplais un coucher de soleil avec ignorance. Une ignorance heureuse, idiote… Cet encensoir d’où s’échappaient les lentes circonvolutions d’effluves envoûtantes, cruellement exquises, vrillait mes perceptions, il me poussait à croire amoureusement en des choses volages ; il gît à mes pieds en poussière… Que de larmes j’ai pleuré… Hier, ce n’étaient que langoureuses promesses ; aujourd’hui vous n’êtes plus que parjures. Maintenant, je sais…
      Oui je sais, j’ai révélé toute ta démence, toute ton ironie, ô vie, ô espoir ! Vous n’êtes que leurres ! Ah, je vois, tu essaies encore de m’attirer à toi, vile engeance… Que me murmures-tu donc ? Veux-tu que je m’empêtre à nouveau dans tes filets trompeurs, que je me laisse diriger au gré de tes fantaisies perverses ? Tu joues déjà avec tant de monde, tu brises tant d’existences… Mais tu es insatiable, je sais… Ma volonté frisonne alors que tes mains languissantes glissent le long de mon dos, aussi belles et assurées que le fiel de tes fables. Tu profites du resurgissement de ce temps passé et haï, tu t’accapares le moindre instant de regret. Oui, tu veux t’amuser encor, laisser traîner tes doigts tentateurs ou que mes lèvres embrassent tes leurres, tu souhaites t’emparer de mon corps ! Mais je ne suis plus dupe, sous tes frémissantes caresses transparaissent toute ta glaciale malveillance. Hélas pour toi, je me suis affranchie de ta folie et de ta sournoiserie sans limite. Comme j’ai pu souffrir, combien de larmes ont coulé sur mes joues pâles alors que tu vidais ma raison d’être de mes entrailles ! Ces jours-là, mes beaux cheveux blonds formaient comme un voile funeste devant mes yeux… Et c’était toi cette base, cette fondation sur laquelle je reposais paisiblement, alors que tu ourdissais déjà de me pousser aux affres d’une douleur extrême ! Tu m’as trahie, oui tu m’as déchirée ! Je te hais, je voudrais te rendre ce que tu m’as fait ! Tout ce temps d’errance, de plaintes… Combien de soupirs ai-je poussé pour cet avenir brisé ? Et tu as assouvi plus loin ta vilenie jusqu’à gratter de tes ongles ébréchés les cendres fumantes de ma vie, en un crissement atroce ! Puis, comme je ne me fiais plus au ton mielleux de ta voix, tu as voulu qu’à l’opposé je m’arrache de moi-même à mon existence, profitant de ma conscience malade. Ce jour où il m’a quittée, où cet amour m’a délaissé… Tu as voulu que je me tue, que je me jette dans un vide sans fin ! Sois maudit, je crache sur ton nom, orgueilleux sentiment !
      Mais aujourd’hui, je ne suis plus engluée dans tes vagues sermons, qui ne valent plus rien à mes yeux. Vois comme je te souris faiblement, mes pupilles bleues s’illuminent à la lueur blafarde de la lune, ton éternelle rivale. Je savoure sa froide présence et désormais tu ne m’atteindras plus jamais. Je suis libre des chaînes de vaines croyances que tu chantes à l’oreille de tes victimes, désirant les corrompre par tes insidieux artifices. Tu m’apparais si loin… Ma vie a pris un tout autre sens, non, tu ne pourras plus jamais ne serait-ce qu’approcher de moi. La souffrance n’est plus si dure qu’en ce temps où tout s’écroulait comme un château de cartes, s’envolant dans un tourbillon de douleur que tu réduisais encore à l’état de poussière, de ta poigne hargneuse. Non, tout cela est révolu ! Et s’il m’arrive parfois de regretter le temps où tout n’était que splendeur, je me retire dès que je sens ton approche. Cette fierté, cette force que je vois déferler en moi, je la lève comme un bouclier qui te renverrait tes lâches assauts en pleine face. Que c’est bon de se sentir vivre à nouveau… Je t’ai même fait croire que tu me prendrais une fois, tu te souviens ? J’ai joué à ton propre jeu, te laissant futilement prendre de l’assurance sur ta réussite. Quel moment délicieux, tu pensais me faire danser selon ta volonté, à la mesure de tes litanies doucereuses… Et à la dernière seconde, je me suis rétractée, je t’ai brisé. Tu t’es envolé par la fenêtre en hurlant ! Un éclat de rire.
      Et j’ai mieux encore, regarde…
      La jeune femme, agenouillée, leva une main tremblante devant elle, un rictus dément sur les lèvres, lui déformant abominablement les traits qu’elle avait autrefois angéliques. Elle la porta à la lueur de la lune, comme brandissant un trophée. Sur son front perlaient des gouttes de sueur. D’un regard cruel, elle admira le liquide chaud qui dégoulinait le long de ses doigts fins et qui imbibait ses manches, se délectant du frisson qui lui parcourait le dos au contact tiède de ces traînées. Elle vit le reflet argenté qui tremblait dans ce ruisseau douloureux, comme ces larmes qu’elle avait depuis longtemps congédiées. Elle le trouva fascinant. Tout ce rouge, assombri par la nuit, qui suintait lentement sur le papier peint… Quelle sensation exquise, tout cela lui faisait tourner la tête de ravissement ! Passionnément, elle lécha ce liquide sur sa main, du bout de la langue, les yeux mi-clos par le plaisir que lui procurait cette expérience grisante. Renversant la tête, ses longs cheveux traînants jusqu’au sol, son corps était agité de spasmes incontrôlables. Un nouvel éclat de rire emplit la pièce poisseuse de sang, plus fou et bestial que celui d’un démon…
_________________
"Vous ne savez, les Déesses pleurent, En la haute tour leur espoir se brise.
Leur joue de nâcre luit encore, chère soeur, Du sillon se figeant dans la bise..."

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 27 Jan - 23:37 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Elstrom
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2009
Messages: 83
Localisation: Saint-nazaire

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 09:03 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

un gros GG,j'ai adoré.J'etais tellement a fond dedans que j'ai lu la page1 du poste^^et continue a nous enchanter avec tes chef-d'oeuvre ^_^
_________________
Chiantos chiantos ,les ptit bonbons nains
Revenir en haut
Elvarya
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2009
Messages: 86
Localisation: Pas loin de chez Saho

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 09:57 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

Omg Elstrom!!! Tu sais lire??? Mr. Green

Eindelounette je te lirai plus tard, je suis pas assez réveillée pour le moment

Bisous <3

_________________
Revenir en haut
MSN
Elstrom
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2009
Messages: 83
Localisation: Saint-nazaire

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 13:33 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

mais lol c'est coi ces insinuation?^^ c'est vrai que je suis plus fort en math,techno mais c'est pas une raison mdr

bisous^^
_________________
Chiantos chiantos ,les ptit bonbons nains
Revenir en haut
Eindel
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2009
Messages: 51
Localisation: Tour des Mordorés

MessagePosté le: Dim 31 Jan - 12:31 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

Merci beaucoup Elstrom, ça me fait vraiment plaisir que tu aies aimé mes fictions à ce point. D'ailleurs, si tu as tout lu comme je l'ai compris dans ton post, je suis curieux de savoir quel écrit tu as préféré? ^^

Pour ce qui est de continuer, ne t'en fais pas, j'en ai encore sous le coude. ;p A bientôt!
_________________
"Vous ne savez, les Déesses pleurent, En la haute tour leur espoir se brise.
Leur joue de nâcre luit encore, chère soeur, Du sillon se figeant dans la bise..."

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elstrom
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2009
Messages: 83
Localisation: Saint-nazaire

MessagePosté le: Dim 31 Jan - 13:04 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

je ne sais pas.c'est partagé entre les gardiens de la bataille et la tempesta di mare ^^
_________________
Chiantos chiantos ,les ptit bonbons nains
Revenir en haut
Eindel
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2009
Messages: 51
Localisation: Tour des Mordorés

MessagePosté le: Dim 31 Jan - 13:11 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

Deux fictions bien différentes, pourtant. ^^ Tu n'es pas un amateur de poèmes non plus alors, je me trompe?
_________________
"Vous ne savez, les Déesses pleurent, En la haute tour leur espoir se brise.
Leur joue de nâcre luit encore, chère soeur, Du sillon se figeant dans la bise..."

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elstrom
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2009
Messages: 83
Localisation: Saint-nazaire

MessagePosté le: Dim 31 Jan - 15:55 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

exact en général je n'aime pas les poèmes mais la j'ai vraiment bien aimé tous ces poèmes ^^
_________________
Chiantos chiantos ,les ptit bonbons nains
Revenir en haut
Eindel
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2009
Messages: 51
Localisation: Tour des Mordorés

MessagePosté le: Dim 31 Jan - 16:27 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

C'est assez drôle quand j'y pense, tu n'es pas le premier à me dire que je lui ai fait apprécier des poèmes alors qu'en temps normal il n'en est pas féru. ça m'encourage à continuer, en tout cas!

Merci encore pour ces gentils commentaires! ^^
_________________
"Vous ne savez, les Déesses pleurent, En la haute tour leur espoir se brise.
Leur joue de nâcre luit encore, chère soeur, Du sillon se figeant dans la bise..."

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elstrom
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2009
Messages: 83
Localisation: Saint-nazaire

MessagePosté le: Lun 1 Fév - 01:56 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

^^ oui continue,ce n'est pas parce que je ne lis pas de poème que je ne sais pas reconnaitre quand ils sont bon.Les tiens sont prodigieux ^^(désolé de ne pas avoir repondu avans)
_________________
Chiantos chiantos ,les ptit bonbons nains
Revenir en haut
Lyndaëlle
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 46

MessagePosté le: Mer 3 Fév - 02:02 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

Et bah moi j'ai rien lu, je trouve ca vide, creux, sans intrigue, fade, et terriblement ennuyant.... *soupire* quand est ce que je trouverais enfin un auteur potable, a la hauteur de mes attentes ? C'est vraiment décourageant !




LALOU JE T'AIME !
Revenir en haut
Eindel
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2009
Messages: 51
Localisation: Tour des Mordorés

MessagePosté le: Mer 3 Fév - 20:44 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

Bah le voilà le commentaire que j'attendais! =D *crève*  D'ailleurs je sais même pas si tu as lu autre chose que ce que tu sais. Hmm, quel suspens! J'en suis tout retourné! Le dira-t-elle ou non à Robert? Nous le saurons dans le prochain épisode! *-*


PS: LYLIN JE T'AIME AUSSI! Et désolé pour hier, j'étais pas moi-même (enfin presque :3)
_________________
"Vous ne savez, les Déesses pleurent, En la haute tour leur espoir se brise.
Leur joue de nâcre luit encore, chère soeur, Du sillon se figeant dans la bise..."



Dernière édition par Eindel le Mer 3 Fév - 23:22 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lyndaëlle
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 46

MessagePosté le: Mer 3 Fév - 20:58 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

T'étais pas toi même ? Ca veut dire que tu es habité par quelqu'un d'autre ? Oh non *-*


P.S= Je t'en veux pas, tout le monde a droit de péter ses cables mais quand même je suis très triste !
Revenir en haut
Eindel
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2009
Messages: 51
Localisation: Tour des Mordorés

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 00:00 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

Oui, c'était l'esprit malin qui me possédait, tout comme il a possédé le forum pendant une bonne heure au moins! *-*

Hmm... et sinon, à quand le retour des commentaires pour mes fictions? C'est pas que notre petit échange n'est pas constructif d'un point de vue purement littéraire, mais presque. *fufu*

PS: Si tu es triste, alors moi aussi...
_________________
"Vous ne savez, les Déesses pleurent, En la haute tour leur espoir se brise.
Leur joue de nâcre luit encore, chère soeur, Du sillon se figeant dans la bise..."

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elstrom
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2009
Messages: 83
Localisation: Saint-nazaire

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 09:52 (2010)    Sujet du message: Mes Fictions Répondre en citant

lol moi quand chu triste soi jfai des calins a lynou soi je joue a legend of zelda ou ff quand lynou est pa co
_________________
Chiantos chiantos ,les ptit bonbons nains
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:14 (2018)    Sujet du message: Mes Fictions

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Incandescence Index du Forum -> Le blabla -> Taverne de disction diverses Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

World of Warcraft and Blizzard Entertainment are trademarks or registered trademarks of Blizzard Entertainment, Inc. in the U.S. and/or other countries.
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com